Bonjour à toutes et à tous.

Le calme de l'été, mais surtout la bonne luminosité ambiante, m'a permis d'utiliser la machine à coudre de façon presque intensive.

Avec un coupon hyper soldé (5 euros) chez mon marchand de tissus habituel, voici deux sacs d'été.

Un sac à porter main, avec coquillages (et crustacés... oups non !) collés pour plus de réalisme ou de relief.

Sac plage1

Sac plage2

 L'intérieur avec sa doublure rayée et son porte-mouchoirs assorti... bien sûr !

Sac plage6

Sac plage11

Et côté verso :

Sac plage19

 Et toujours dans ce coupon, un second sac à porter en bandoulière, doublé de blanc.

Sac bandoulière1

Sac bandoulière2

Sac bandoulière3

 Et puis l'Homme m'a légué un jean trop grand, alors après avoir utilisé les poches pour une création déjà présentée, j'ai continué de tailler la toile pour réaliser quatre boites réversibles, un peu étoilées, et toujours très utiles dans la maison.

Boite jean fleurs1

Boite jean fleurs2

Boites jean étoilé1

Boites jean étoilé2

 ==//==//==

Lors d'une balade en Morvan, nous avons rencontré cette étrange machine, dans le hameau du Fourneau.

Morvan2

Le hameau du Fourneau (qui fait partie de la commune de Bourbon-Lancy) est situé à 5 km du centre ville en direction de Moulins sur les berges de la Loire.

Sur la place du village sont exposées les machines les plus significatives d’une installation qui, au début du XXème siècle, fournissait en pains de glace les hôtels, restaurants, bars, bouchers, charcutiers… des environs.

Le compresseur était entraîné soit par une turbine à eau, soit par un moteur Winterthur à gaz de houille. Sans utilisation depuis 1936, cette machine fut sortie de l’oubli 60 ans plus tard par une équipe de passionnés et exposée statiquement.

Le moteur Winterthur et la charpente reproduite sont très représentatifs de la technique des années 1900.

(source internet).

Morvan3

Morvan1

==//==//==

L'été est plus que jamais, la période des salades ; l'Homme ayant repris le boulot, je me concocte donc ma "petite assiette" en plat unique, comme celle-ci (pousses d'épinards, sot-l'y-laisse confits de dinde, figues fraîches et parmesan en fines lamelles au couteau) ; elle est appétissante, non ?! Je me suis régalée.

Salade 07 août

 ==//==//==

J'espère ne pas avoir été trop longue, je vous retrouve très vite pour une balade en Vercors.

A bientôt, je vous embrasse. Mireille